Et toi, qu’est que tu fais dans ta cuisine

Le vocabulaire en cuisine c’est toute une histoire, un conte, une épopée, un livre érotique, un guide de torture. Les mots de la cuisine inspire l’artiste et pousse au génie et à travers l’univers visuel et l’imaginaire ultra créatif dAmélie Lombard, photographe, je t’invite à découvrir tout ce qu’on peut faire dans sa cuisine.

L’injonction à l’impératif, l’invitation à la l’infinitif…

Écrasez les pommes de terre

ou

Faire frémir la Bintje ?

Dis moi comment tu écris tes recettes et je te dirai qui tu es.

Alors, Séductrice ou Dominatrice ?

Démouler par Amélie Lombard, extrait de l'expo ABC des crustacés

« Démouler » par Amélie Lombard, extrait de l’expo ABC des crustacés

La cuisine est une affaire de cœur, de cul, de cuisse, d’amour et de cruauté. Tour à tour les mots et les expressions de la cuisine te le disent comme des commandements.

Tu fouetteras par là pour mieux attendrir ici.

Tu passeras au bain-marie le contenant pour mieux pocher la bête ensuite.

"Déglacer" par Amélie Lombard, extrait de l'expo ABC des crustacés

« Déglacer » par Amélie Lombard, extrait de l’expo ABC des crustacés

Dans ta cuisine…

Tu pétries, démoules, déglaces, arroses, malaxes, pilonnes, fais fondre, échauffes, pares, fais raidir, saisis, fais suer, travailles la matière et trousses la bête.

Ceci n’est pas un dialogue de film x !

"Bain-Marie" par Amélie Lombard, extrait de l'expo ABC des crustacés

« Bain-Marie » par Amélie Lombard, extrait de l’expo ABC des crustacés

Tu blanchis, éminces, dégorges, bardes, découpes en brunoise ou en julienne, passe au chinois, concasses, cuits à blanc, décantes, émondes, mortifies, pinces et sangles tout.

Ceci n’est pas un extrait d’une confession de Sade !

"Pétrir" par Amélie Lombard, extrait de l'expo ABC des crustacés

« Pétrir » par Amélie Lombard, extrait de l’expo ABC des crustacés

Je ne te parle que de ce que je fais dans ma cuisine… Et toi ?

Si tu penses que cuisiner c’est ennuyeux, va donc enrichir ton cœur et ton esprit avant de finir ficeler dans ma cuisine 😉

– A la découverte du travail ultra gourmand et visuellement envoutant d’Amélie Lombard

Sur ton étagère :

Le lexique culinaire de Chef Simon

Mots de table, mots de bouche, La Table ronde, Claudine Brécourt-Villars, août 2009, 10 €

Dans l’dico : les mots et expressions dans leur contexte historique avec des exemples de leur utilisation tirés de la littérature générale, gastronomique ou culinaire…
 
Source photos :
En marge du concours organisé par le Festival International de la Photographie Culinaire, Amélie Lombard a exposé ses photographies de crustacés à l’espace AGA / La Cornue à Paris fin 2009/début 2010.
Intitulée « L’Abc des Crustacés », son exposition illustre un abécédaire imaginaire autour de la terminologie culinaire.
Publicités

A la poursuite d’octobre rouge

Mon menu Saint-Valentin vous a emmenés dans les bras glacés d’un vampire, mon menu de la fête des morts, des fantômes et des démons vous emmène dans les bras chaleureux d’une recette, bientôt plus secrète, de famille.

Bien loin de la petite et grande Bretagne, loin des États-Unis aussi, loin des traditions orange et noire, je tranche dans le rouge vif et vous propose un pacte par le sang.

Une recette de famille aux couleurs digne d’une furieuse nuit baptisée pour l’occasion :

Fantômes amers et pommes de terre rouges

– Le navet sans nom

Le secret réside dans l’un des légumes sélectionnés. Il a longtemps été un vrai mystère pour moi, impossible à trouver en supermarché, impossible de connaître son nom en français. Communément appelé « Navet arabe » par moi-même, je me suis souvent sentie seule lorsqu’au maraîcher j’ai demandé « Vous avez des navets arabes ? »

Ce navet, il est blanc, en forme de carotte, plus amer que le navet traditionnel en boule et un peu violet.

Je googlelise à mort et découvre qu’il existe pléthore de navets : Le navet nouveau, le navet jaune boule d’or, le navet rond à collet, le navet long noir de Caluire, le Nantais et le Croissy. Ces deux derniers ont une description qui ressemble de très près à mon navet arabe mais après 5 ou 6 clics de plus mon espoir est tué dans l’œuf, ce ne sera ni Nantais ni Croissy.

Je poursuis mes recherches et je trouve : Il s’agit du « tiguellatine » en berbère et du « llaft ou left  ou el mahfour » en arabe. On l’appelle aussi le navet racine ou le navet amer.

Pourquoi est-ce que je vous fais tout un plat de ce navet… parce que je l’aime bien sûr, j’en raffole.

  •  Les pommes-de-terre rouges et navets « arabes »

Pour 2 personnes

– 6 hauts de cuisse de poulet

– 4 pommes de terre

– 15 navets amers

– 5 carottes

– 1 oignon

– 1gousse d’ail

– ½ cuil. à café de ras el hanout

– ½ cuil. à café de cumin

– ½ cuil. à café de Gharam masala

– ½ cuil. à café de paprika

– ½ cuil. à café de curcuma

– ½ cuil. à café d’origan

– 1 petit pot de concentré de tomate

– 1 boite de tomates pelées

– Huile d’olive

– 1 cuil. à café de beurre doux

-Sel et eau

Enlevez une partie de la peau du poulet.

Épluchez, lavez et coupez en morceaux vos pommes de terre, carottes et navets.

Dans un fait-tout faites revenir le poulet dans le beurre et un peu d’huile d’olive. Laissez cuire environ 10 minutes à feu moyen en retournant régulièrement les morceaux de poulets. Retirez-les et réservez. Émincez l’oignon et l’ail et faites-les revenir. Ajoutez toutes les épices et l’origan, mélangez et incorporez le concentré de tomate, les tomates pelées et mélangez le tout. Ajoutez environ 3 verres d’eau et les légumes (il faut que le liquide recouvre le tout). Assaisonnez, couvrez et laissez cuire à feu moyen jusqu’à ce que les légumes soient cuits, environ 45 minutes à 1 heure (vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau).

¼ d’heure à 20 minutes avant la fin, remettez le poulet dans le fait-tout et laissez cuire.

Et maintenant dégustez ou des sorts !

La Caïpirinha de Bertil V

Boulettes de bœuf aux cacahuètes

Caïpirinha de Bertil V

Ou

Le vin : Côtes du Rhône  Dom. de la vieille JulienneLieu-dit Clavin

La Caïpirinha de Bertil V

Pour la soif : On achète de la Cachaca et pas du rhum, du sucre de canne liquide, un citron vert non traité, un citron jaune non traité,  et on se fournit en glaçon ou glace pilée !

Caipirinha Photo du site www.socialphy.comCaïpirinha Photo du site http://www.socialphy.com

On jette dans un verre des quartiers des deux citrons, un trait de sucre de canne. On écrase nos citrons. On balance 3 ou 4 traits de cachaca et une bonne poignée de glace pilée.

Pour se la faire à la Bertil V, on la prépare torse nu avec des histoires authentiques de baignade avec les requins, de plongée en apnée et de cultivateur de perle de culture !

Ou alors :

Côtes du Rhône  Dom. de la vieille Julienne – Lieu-dit Clavin

Photo du site www.vieillejulienne.com/site/Domaine.html

Photo du site http://www.vieillejulienne.com/site/Domaine.html

Pour les boulettes : mixer 100 g  de cacahuètes et réserver. Mélanger un demi œuf battu, quelques feuilles de menthe, 300 g de viande hachée, une poignée de raisins secs préalablement trempés dans l’eau chaude, sel, poivre. Former de petites boulettes, les rouler dans les cacahuètes et cuire dans un peu d’huile d’olive. Au moment de servir, on peut les parsemer de graines de sésame.

Dans la gueule du loup… des bois

C’est l’automne et c’est une saison qui cartonne.

C’est donc patte de velours et crocs aiguisés, que je vous invite à croquer…

…un buffet d’automne prêt en 30 minutes !

Photo du site lifypoem.blogspot

Photo du site lifypoem.blogspot

En mode tapas des sous-bois…

Faîtes revenir entre 20 et 30 minutes des champignons (de paris, Girolles, trompettes de la mort…) dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Salez, servez en arrosant d’huile de noisette.

  • Marrons chauds…de la sortie de métro et présentez-les dans un cornet
  • Salade d’endives, curry et noix et huile d’olive

Lavez et coupez les endives, ajoutez des noix, assaisonnez d’une pointe de curry et d’huile d’olive.

  • Figues rôties au miel de châtaigner

Découpez en quatre les figues, déposez une demi cuillère à café de miel sur chaque morceau. Passez au four à 180 ° pendant environ 10 minutes.

  • Terrines et pâtés de campagne forestiers
Benhamou DanLa
ferme des Payres quartier les payres
26300 Marches
04 75 47 20 94
 

Barraquet Dominique
Les Gouleries
50750 Dangy
02 33 56 01 71

Darde Christophe
Les Linières
36290 Paulnay
06 78 97 04 10
 
Vous pouvez la faire vous-même en suivant Les Gourmandises d’Isa
 
  • Écrasé de pomme-de-terre et effiloché de confit de canard

Faîtes chauffez les pommes-de-terre (Bintje, Caesar, Marabel, estima, Manon) dans de l’eau salée (jusqu’à ce qu’elle soit cuite, la chaire doit être fondante). Écrasez-les à la fourchette et ajoutez un filet d’huile d’olive. Pendant que la pdt cuit, détaillez des cuisses de canard confites. Pour du fait maison c’est .

  • Omelette aux cèpes (si vous n’en trouvez pas… changez de champi)

Faîtes revenir vos cèpes dans un peu d’huile d’olive, une fois que les champignons ont bien dégorgés, réservez. Battez vos œufs. Dans une poêle, faites chauffer légèrement une cuillère à café de beurre, ajoutez les champignons puis les œufs battus, à mi cuisson refermez l’omelette façon calzone et laissez cuire en fonction de vos goûts (baveuse ou pas).

  • Escargot au beurre d’ail

Épluchez et émincez 2 à 3 gousses d’ail. Émincez également une botte de persil. Faites fondre à feu doux 2 cuillères à soupe de beurre doux, ajoutez-y l’ail et le persil. Salez. Ajoutez ensuite des escargots non préparés (conserve d’escargots). Laissez cuire 8 minutes à feu doux en mélangeant bien les escargots de sorte qu’ils s’imprègnent du beurre d’ail.

Beurrez quelques croutons de pain et faites-les griller 5 minutes au four en position gril. Piquez un escargot au beurre d’ail et un crouton. Mettez dans un saucier le reste du beurre d’ail, maintenez au chaud et proposez-le pour les gourmands qui voudraient saucer.

  • Fruits secs (figues, abricots, dattes, raisins) en mode bio c’est ici
  • Et des mûres bien-sûr ! Pour de la mûre à boire c’est
  • Pour la soif

Optez pour une bonne quille de bulles comme le Montlouis Méthode Traditionnelle Extra-Brut du Domaine Les Loges de la Folie . On vous en dit plus et .

Ou

Le Pet Nat Sitting Bulles de Sébastien Fleuret . No wine is innocent vous raconte ici

Plus encore sur des bulles à boire

La tête sous l’eau et des bulles…

Pourquoi la tête sous l’eau ?

Juste parce qu’il n’y a que là qu’on puisse trouver des perles et du Colin.

(Oup’s désolée pour ce jeu de mot limite) mais même pas mal parce que ces bulles-là elles te font chanter la langue et frétiller de tout ton corps.

Présentation

Les perles de Patrice Colin du domaine du même nom. Un pur jus de Pineau d’Aunis fermenté en bouteille et non dosé pour Les Perles Grises, assemblage de  Chenin, Chardonnay et Pineau d’Aunis pour Les Perles d’Anne-Sophie et une fermentation naturelle en bouteille des différents cépages rouges du Domaine après 24 heures de macération en cuve pour Les Perles Rouges … que des mots doux et des bulles dans tes oreilles.

Reste à te les faire découvrir au fil d’apéritifs de dingue !

Bientôt…

– Les acras de Katia c’est de la bombe
– Les nems de Stéphanie ça déchire
– Les boudins de Laurent c’est tout bon dans ta bouche

Risotto au safran

Vous voulez du fondant, du parfumé, du précieux dans la bouche, de l’or pour les yeux, des flammes pour le cœur. J’ai ce qu’il vous faut.

Ensorcelez-vous !

Sur fond orange mécanique, je chevauche mon balai et mène à la baguette riz Carnarolli, safran, vin blanc, parmesan !

– 200 g de riz spécial « risotto »

Optez pour le riz Carnaroli (Le roi des riz). Il garantit un risotto inratable grâce à un excellent équilibre entre une bonne capacité d’absorption et une perte d’amidon relativement faible durant la cuisson.

– 1 litre d’eau et 2 cubes de bouillons de poule (préférez la version bio)

– 20 cl de vin blanc sec

– Un oignon émincé

– 80 g de parmesan râpé

– 50 g de beurre doux

– 1 dose de safran si vous utilisez les filaments, faites-les infuser préalablement dans du bouillon.

Préparez le bouillon avec de l’eau bouillante et les cubes.

Dans une casserole, faites fondre la moitié du beurre et faites cuire l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide et moelleux.

Ajoutez le riz (surtout ne pas le rincer au préalable). Bien mélanger sur feu doux une ou deux minutes.

Déglacez au vin blanc. Laissez le riz s’imprégner.

Versez une louche de bouillon sur le riz et laissez mijoter à feu doux tout en mélangeant jusqu’à absorption complète puis répéter l’opération jusqu’à avoir utilisé la moitié du bouillon. C’est le moment d’ajouter le safran ou le bouillon safrané. Mélangez à nouveau jusqu’à absorption. Continuez d’incorporer le bouillon jusqu’à ce que le riz soit cuit (ferme sans être croquant et fondant à l’intérieur).

Retirez du feu et incorporez le reste du beurre tout en mélangeant puis le parmesan. Servez !

Le bal des p’tites saveurs

On pioche sur une table et on scénarise le moment.

Les frissons à la manière de Polanski et de son bal des vampires. Faîtes la rire tout en lui faisant peur. Piochez alors dans la crème de chorizo à cœur, les cœurs de , canard

Ou un cache-cache au bal masqué en tentant de la retrouver derrière son loup vénitien. Piochez dans les macarons de parmesan, la burrata, les tuile s de bresaola

Forgez à la sueur de votre imagination une belle journée et mangez maintenant !

Plusieurs invités sur la table :

Soufflez le chaud, le froid, le sucré, le salé.

Voyez rouge, mettez vous au vert, broyez le noir, riez jaune, improvisez vous cordon bleu et toque blanche et piochez !

Le poisson

Sandwich chic au tarama

Saumon fumé et pain perdu

Encornets farcis

Le gaspacho de C&S

Gaspacho tomates et framboises

Gaspacho au vinaigre de poivron

Tapas et canapés

Mon chorizo boit rouge

Macarons au parmesan et Bresaola

Burrata et tomates semi-séchées

Cœur de canard

Tuile parmesan et Bresaola

Crème de chorizo et pic apéritif

Le dessert

Le fraisier à la mode tiramisu

– 1 vingtaine de biscuits Reins de rose

– 5 cl de presecco

– 15 cl de sirop de fraises ou liqueur de fraises

– 2 jaunes d’œufs

– 2 blancs d’oeufs

– 125 g de mascarpone

– 40 g de sucre

– 400 g de fraises

– 2 c. à s. de prosecco (ou champagne)

– 1 gousse de vanille

-40 g de sucre

– Le jus de 1/2 citron vert

Mettre un saladier au freezer pendant une demi-heure.

Lavez les fraises et coupez-les en morceaux. Les mettre dans un saladier avec le jus de citron, la gousse de vanille grattée le sucre. Réservez au frais pendant 1 heure.

Au bout de ce temps, récupérez le jus de fraises. Ajoutez le prosecco aux fraises et mélangez.

Fouettez les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez la vanille et le mascarpone et mélangez à l’aide du fouet.
Battez les blancs en neige. Incorporez-les délicatement au mélange précédent.

Mélangez le prosecco et le sirop de fraises. Trempez les biscuits dans le mélange. Dressez en alternant une couche de biscuits, le mélange mascarpone, les fraises.