En mode Réunion #épisode 2

La Réunion…

Cette île de l’océan indien qui a fait de mon ami Bab un grand chef qui sent bon le sable chaud continue de m’inspirer !

Photos de Sébastien

Photo de Sébastien

Pour ce deuxième opus, Bab avait mis dans mon panier du Boucané !

Le « Boucané » c’est un joli morceau de porc que l’on va boucaner, c’est-à-dire fumer. En vieux français le « Boucan » désigne une cabane en bois qui servait à fumer les viandes ou le poisson.

Photo de aventuresenguyane.com

Photo de aventuresenguyane.com

Le fumé de cette viande t’attrape par le nez et te flanque une belle fessée aux papilles ! Elle a le sang chaud et aime se faire ‘accompagner de « bringelles » c’est à dire d’aubergines !

Le Boucané bringelle

Boucané

Ingrédients

– 400 g de boucané

– 2 bringelles ( aubergine )

– 3 oignons

– 2 tomates

– 2 gousses d’ail

– 1 cuillère à café de curcuma

– 1 petite branche de thym

– 3 cuillère à soupe d’huile

– 1 combava

– 1 pointe de piment fort

– 2 verres à eau de riz blanc

– Gros sel pour la cuisson du riz

– Huile

– 15 g de beurre

Préparation

Coupez le boucané en lamelles..

Dans une fait tout, faites bouillir le boucané pendant cinq afin de le faire déssaler.

Coupez l’aubergine et les tomates en lamelles.

Pelez l’ail, et pilez-le.

Émincez les oignons

Mettez 2 cuillères à soupe d’huile et une belle noisette de beurre dans une sauteuse et faites dorer le boucané. Ajoutez les oignons et laissez-les roussir.

Ajoutez l’ail pilé, la pointe de piment fort, les tomates, les bringelles, le curcuma et le thym.

Râpez l’écorce du combava (quantité selon votre goût) et ajoutez à la préparation. Mélangez et laissez cuire 30 min environ, à feu doux et à couvert. Tournez régulièrement pendant la cuisson.

Faites cuir le riz à la créole. 2 verres d’eau pour 1 verre de riz, du gros sel et laissez cuir une fois que l’eau boue 15 minutes environs.

Si vous avez un rice cooker c’est encore mieux !

Dégustez et éclatez-vous les papilles avec un ami en lui servant un bon rhum arrangé des familles !

Et pour ceux qui n’ont pas de copains réunionnais il y a la Boutique de la Réunion

En mode Réunion #épisode 1

Gratin de chouchou

Lorsque ma dramqueen préférée m’a dit qu’il allait faire un p’tit tour sur son île natale, j’ai tout de suite pensé « saucisse fumée », « mangue », « rhum arrangé » et lui il a tout de suite pensé « sarcive », « boucané », « bouchons », « samossa », « achar », « combava »… et oui son vocabulaire culinaire est bien plus riche que le mien… j’enrage !

Mais Bab (c’est lui) est généreux et pour son anniv’ il a rempli mon auge et mon frigo !

C’est aussi un cuisinier de malade qui n’en fait pas tout un plat et si t’as la chance de passer par Rouen, respire… cherche… demande Sébastien…et si tu ne le trouves pas, il ne te restera plus qu’à pleurer 😉

Dans sa cuisine rouge lolita, il fouette, bat, émince, caresse et respecte tout ce qu’il touche. Du couteau jusqu’au précieux combava, jamais tu ne le verras traiter un plat à la hâte, sans amour ni un regard…

Et c’est ainsi, qu’avant mon départ il m’a chouchoutée et c’est peu dire !

Le gratin de chouchou de Sébastien !

 gratin de chou-cristophine

Le chouchou c’est de la cristophine

– 2 chouchous

– 1 béchamel maison

. 50 g de farine

. 1/2 litre de lait

. 75 g de beurre

. Sel et poivre

– Fromage râpé

Épluchez les chouchous, coupez-les en petits cubes. Faites-les chauffer 15/20 minutes à la casserole, sel et thym. Une fois l’eau rendue par les chouchous complètement évaporée stoppez la cuisson.

Pendant que les chouchous cuisent, préparez la béchamel.

Dans une casserole faites fondre le beurre, ajoutez petit à petit la farine sans vous arrêtez de mélanger. Une fois que le mélange est lisse, ajoutez petit à petit le lait tout en mélangeant. Une fois que le mélange s’épaissit stopper la cuisson et assaisonnez.

Beurrez un plat allant au four, versez les chouchous, la béchamel et parsemez de gruyère.

Enfournez à 180 ° pendant 20 minutes. Mangez

 

Il me l’a servi accompagné de Sarcives à l’anis.

Les sarcives sont des petites bouchées de porc caramélisées à l’anis. Une tuerie !

sarcive

A vous !

Séance d’impro !

Improvisation complète pour cette petite recette d’une efficacité redoutable !

Hier soir, dans le métro j’avais envie de cuisiner un p’tit truc mais j’avais envie de changer des épices, des graines, des pistaches et autres ingrédients que j’affectionne en ce moment. J’ai feuilleté le Yummy mag, qui au passage est une mine d’idées, mais là rien, en tout rien de faisable en moins d’une heure.

Du coup je pense « pomme de terre« , je pense « sauce », je pense « poivron« , je pense « comté« , j’imagine une bouchée fondante au caractère sanguin. J’imagine que ça claque sur la langue, que ça se balance sous la dent, il faut que ça craque, que ça croque. Je pense chips de chorizo, puis chips de magret de canard plutôt ! Voilà ! Je la tiens ma recette !

Pomme de terre au nappage flamboyant et déclinaison de chips

pommes-de-terre_poivrons_canard

Ingrédients

– 5 grosses pomme de terre à chair ferme

– 1 poivron jaune grillé

– 1 poivron rouge grillé

– 125 g de fromage frais de chèvre

– 30 cl de lait concentré non sucré

– Piment (une pointe)

– 1 cuil. à café (généreuse) de miel de fleur

– Sel et poivre

– Du comté pour confectionner des chips

– Du magret de canard

Faites griller les poivrons au four puis enlevez la peau. Vous pouvez utiliser des poivrons grillés surgelés. Dans ce cas, faites-les décongeler en les passant à la poêle quelques minutes.

Faites cuire les pommes de terre à l’eau.

Déposez les magrets sur une grille et passez au gril (jusqu’à ce que les magrets soient croquants).

Dans une poêle chaude, faites des petits paquets de comté râpé et laisser cuire (plus ou moins en fonction du croustillant souhaité).

Dans un mixer versez les poivrons, le piment, le fromage, le lait concentré et le miel. Mixez. Assaisonnez. Réchauffez ensuite quelques instants votre sauce.

Dressez en coupant en rondelles assez épaisses les pommes de terre. Sur un ensemble de rondelles nappez de sauce puis déposez selon vos goûts, les chips de comté et chips de canard.

Accompagnez d’un mélange de jeunes pousses et de tagliatelles de carottes arrosées d’un filet d’huile d’olive.

Vous pouvez aussi créer des bouchées et les servir en guise de tapas !

Un peu de poudre…

On se réchauffe vite auprès d’un p’tit poulet épicé !

Un peu de poudre… de neige et d’épices, une dose de poulet…

Le tour est joué, il ne vous reste plus qu’à croquer !

Poulet fondant aux épices

Prévoir 2h de marinade

poulet-epices

– 2 escalopes épaisses de poulet

– 1 gousse d’ail

– 1/2 cuillère à café de cardamone en poudre

– 1/2 cuillère à café de gharam massala

– 1/2 cuillère à café de coriandre en poudre

– 1/2 cuillère à café de curcuma

– 1 cuillère à soupe de pâte de  curry vert

– Une pointe de gingembre

– 1 cuillère à soupe de Ghee (beurre clarifié) on peut le faire soit-même ici

– 1/2 jus de citron

– 15 cl de crème de coco

– 15 cl de yaourt bulgare

– 4 grosses carottes

– Huile d’olive

– Sel et poivre

Mélangez le curry vert, 2 cuil. à soupe d’huile d’olive et le citron. Faites mariner 2 h le poulet coupé en tranches dans ce mélange.

Épluchez les carottes avec un économe de sorte à former des tagliatelles de carottes. Faites-les blanchir 3 à 4 minutes dans l’eau bouillante. Réservez.

Dans une poêle, faites fondre le ghee et faites revenir les épices. Ajoutez le poulet et faite-le cuire en l’enrobant bien du mélange d’épices et l’ail. Au bout de 5 minutes, ajoutez la crème de coco et le yaourt et les carottes. Mélangez et laissez mijoter à découvert pendant 10 minutes.

C’est prêt !

Prenez-en de la graine !

Le titre vous parait un peu pompeux… erreur… je vous explique…

C’est que me voilà devenu Shadok!

Devise Shadok : "Et les Shadoks pompaient, pompaient..."

Devise Shadok : « Et les Shadoks pompaient, pompaient… »

Pour revenir à l’essentiel (la cuisine) voilà un billet pour planter mes p’tites graines et pour cette recette que j’ai pompée à la source ou plutôt dans la source, il vous faudra :

cabillaud.noisette-pistache

– 2 filets de cabillaud

– 200 g de salsifis surgelés

– 1 courgette

– 1 aubergine

– 1 poignet de noisettes

– 1 poignet de pistache

– Sel et poivre de Tasmanie

Et des graines….

– Lin

– Sésame grillé

– Pavot

– Tournesol

 

Commencez par faire griller au four la courgette et l’aubergine.

Pendant ce temps, pilonnez les noisettes et les pistaches. Ajoutez les graines à ce mélange. Salez et poivrez. Réservez

Sortez du four la courgette et l’aubergine. Coupez-les en lamelles. Faites chauffez  de l’huile d’olive dans une poêle et faites y revenir les salsifis pendant 7 minutes puis ajoutez la courgette et l’aubergine. Salez. Laissez cuire 10 minutes environ à feu moyen (vérifiez la cuisson des salsifis).

Ajoutez 2 à 3 cuillères à café du mélange graines/pistaches/noisettes. Laissez cuire encore 5 minutes.

Dans une autre poêle, faites cuire le poisson 3 à 4 minutes par face selon l’épaisseur de vos filets.

Dressez en parsemant les poissons du mélange graines/pistaches/noisettes et assaisonnez d’un filet d’huile d’olive. Ajoutez les légumes.

 

Et avec ça on boit Les Amidyves blanc d’Olivier B

 

J’ai faim !

En cette période de régimes déclinés à toutes les sauces, je me dis qu’il faut que j’use de finesse, de légèreté sans oublier de m’adresser toujours et encore aux fines bouches et aux légers gourmands…

Toutefois, pardonnez-moi d’être lourde et pesante, je ne peux m’éviter de pêcher par gourmandise et d’abuser des bonnes choses. De fait, j’équilibre sans compter et balance sans peser les ingrédients dans la poêle.

Boulettes de thon et brocolis aux noisettes

thon-boulettes-brocolis

 Les boulettes

– 2 boites de thon en boite

– 4 oignons émincés

– 2 cuillères à soupe de crème fraiche épaisse

– 3 cuillères à soupe de chapelure (conserver une cuillère pour la panure)

– 1 cuillère à soupe de tapenade noire

– 1 jaune d’œuf

– 1 cuillère à café d’herbes de Provence

– Sel et poivre

– 50 g de graines de sésame

Les brocolis

– 400 g de brocolis

– 75 g de noisettes entière

– Sel et poivre

Pour l’assaisonnement

– Crème de vinaigre balsamique de Modène

Les boulettes

A feu moyen, faites revenir dans un peu d’huile d’olive les oignons pendant une demi heure.

Dans un saladier, mélangez le thon égoutté, la crème, 2 cuillères de chapelure, la tapenade, le jaune d’œuf, les herbes, le sel, le poivre.

Quand les oignons sont prêts, ajoutez-les au mélange.

Dans une assiette mélangez les graines de sésame et la cuillère de chapelure.

Formez des boulettes avec la préparation au thon et roulez-les dans le mélange chapelure/sésame

Placez les boulettes dans un plat allant au four.

Enfournez à 150 ° pendant 10 minutes et terminez 5 minutes avec le gril.

Les brocolis

S’ils sont frais, faites-les cuire 15 minutes à l’eau bouillante et salé. Égouttez et réservez.

S’ils sont précuits et surgelés, laissez-les décongeler le temps nécessaire et faites-les cuire 5 minutes au micro onde ou dans l’eau bouillante. Égouttez et réservez.

Pilez les noisettes.

Dans une poêle, faites légèrement griller les noisettes puis ajoutez de l’huile d’olive et les brocolis. Mélangez.

Dressez votre assiette avec les boulettes et les brocolis en les accompagnant d’un trait de crème balsamique.

A déguster sans lourdeur d’estomac, en plat unique ou en guise de tapas avec un verre de Quintaine de Pierrette et Marc du Domaine Guillemot – Michel

 boulettes-thon-vin

Le 2009 est déjà bien prometteur malgré sa jeunesse. Déjà vif en bouche et proposant une belle balade juvénile sur la langue. Il a l’équilibre nécessaire à ce début d’année !

Une Belle Année 2013 à tous !