Always the sun…

A défaut de soleil dans ce fucking ciel parisien, en voilà dans l’assiette… Venez vous réchauffer dans mon auge 😉

Quoi faire avec du maïs ?

En épis ou en grain. Soufflé, chaud et froid. Sucré et salé. En entrée,  en tapas ou en plat.

Voilà un ingrédient plutôt docile qui se prête à mon imagination.

Galettes de maïs

(cette recette nécessite un passage dans le frigo d’environ 1 heure)

galette-mais

Ingrédients pour 2 personnes

– 200 g de maïs en grains

– 100 g de Fromage frais

– 2 cuillères à soupe de lait

– 2 échalotes

– 1 œufs

– 25 g de farine

Persil frais

– 1 pointe de piment fort égrainé (le piment jaune du Pérou « Aji amarillo »est parfait pour ce plat, on le trouve dans la Boutique péruvienne El INTI)

– 1 pointe de cuillère à café de Muscade râpée

– 1 pointe de cuillère à café de Curcuma en poudre

– Huile d’olive pour la cuisson

– Sel

Vous pouvez aussi y ajouter des chips de chorizo.

Dans le mixeur mettez 100 g de maïs, le fromage, les échalotes, le lait, l’oeuf, la farine, le sel, le curcuma, la muscade, le piment. Mixez.

Ciselez le persil et ajoutez-le à la préparation ainsi que le reste des grains de maïs entiers. Réservez au frais 1 heures.

Faites chauffer l’huile dans une poêle et à l’aide d’une cuillère à soupe versez des petits tas. Faites dorer de chaque côté (2 à 3 minutes par côté).

Égouttez sur du papier absorbant et servez en décorant de persil ou de maïs ou encore de piment en poudre.

Ces galettes se mangent chaudes en apéritif ou en entrée accompagnée de poulet grillé épicé.

Vous pouvez aussi les accompagner d’une tranche de chorizo grillé

Pour cela, coupez en fine rondelle du chorizo fort, passez sous le gril 5 minutes et servez avec la galette.

Publicités

La vie en rose

Le rose c’est un peu de la guimauve mais comme j’aime ça je me suis dit que j’allais un peu ramener ma fraise.

Très girly, le rose a souvent ses entrées pour illustrer la « nunucherie » pourtant le rose n’est pas que bonbon, il est aussi cochon… surtout allongé sur une table.

Parlons des roses pâles…

Qui n’a jamais craqué pour une belle tranche de jambon cuit, qui n’a jamais cédé à un verre de rosé, qui n’a jamais serré entre ses dents une jolie crevette, qui ne s’est jamais perdu dans la barbe à papa ?

Le rose soutenu…

Croque dans l’radis, dégomme la betterave.

Le rose chimique…

Fraise tagada® olé olé (la rose foncée et la rose qui pique)

Osons le rose corsé…

Tu connais les baies roses… distille-les partout, partout !

Le rose sucré…

Croque dans la fraise et la framboise, prend-toi une grenade, une pastèque même, découvre le Pitaya… ça y est tu la vois, la vie en rose ?

Charlotte aux 2 fraises et basilic

charlotte-fraise

Ingrédients

– 500 g de fraises dont 100 g pour le coulis

– Une poignée de fraise tagada® pour la déco

– Une vingtaine de biscuits de Reims rose

– 40 cl de crème fraiche liquide bien fraiche

– Une gousse de vanille

– 2 cuillères à soupe de sucre glace

– 2 cuillères à soupe de rhum (le choisir parfumé)

– 2 cuillères à soupe de liqueur de fraise

– 2 cuillères à soupe d’eau

Pour le coulis

– Quelques feuilles de basilic

– 2 cuillères à café de jus de citron

Placez un saladier au réfrigérateur ainsi que le fouet qui vous servira à battre la crème.

Enlevez les queues des fraise et lavez-les. Coupez-les en deux et réservez-en quelques unes pour la déco. Récupérez les grains de vanille en découpant la gousse en deux dans le sens de la longueur.

Sortez le saladier, le fouet et la crème du réfrigérateur et battez la crème. Si nécessaire placez le saladier sur une source de fraicheur (glaçons, eau froide, poche gelée…). Une fois que la crème commence à prendre, ajoutez le sucre glace et la vanille. Réservez au frais.

Mélangez dans un bol le rhum, la liqueur de fraise et l’eau.

Trempez les biscuits de Reims dans le mélange rhum/liqueur/eau et tapissez-en un moule à charlotte, répétez l’opération pour confectionner le fond.

Mettez de côté 2 ou 3 cuillères de crème fouettée pour la déco.

Versez quelques cuillères de crème fouettée, des fraises fraiches et 2 biscuits de Reims. Répétez l’opération jusqu’à arriver au bord du moule. terminez par une couche unis de biscuits de Reims. Aplatissez bien le tout et réservez au frigo en déposant une assiette avec du poids sur la charlotte.

Préparez le coulis.

Mixez les fraises et le basilic. Ajoutez le jus de citron.

Dressez

Démoulez la charlotte. Tapissez du reste de crème fouettée et décorez avec les fraises fraiches restantes et les fraises tagada®

Au moment de servir, versez le coulis.

Les Chocolats du maître chocolatier, pâtissier Sève à la fraise tagada® qui pique

chocolat-fraise-tagada

Le Rosé de Marie et Vincent Tricot

Du bien bon dans le verre qui te balance un air zoum zoum zen sur la langue.

Au début, du rose qui tape et pas qu’à l’œil. Laisse-toi ensuite guider par le bout de son nez, et finis conquis en bouche par sa délicate perfection.

Le rosé pinot de Marie et Vincent Tricot sur Vindicateur (pour savoir où l’acheter…)

vin-rose-tricot

 

Elle préfère l’amour en mer (Bis)

« Bis » puisqu’un premier billet au même nom et au menu 
à te faire tanguer existe déjà sur Chef toi-même !

Cette fois, point de menu, juste un amuse palais sur un bateau ivre.

Dans la recette tu trouveras du poisson cru, du rhum, du citron caviar.

On s’arrête un instant sur le poisson.

Tu le prends fraichement pêché et il se consomme le jour même. La fraicheur est d’autant plus garantie que le poisson est entier.

A éviter : le poisson sous vide

Le choix du poisson :

Le saumon semble se prêter aisément à l’exercice. Toutefois, on a entendu de bien vilaines choses sur ce poisson-là et personne n’a envie de se faire une marinade à l’aluminium. Du coup, nous voilà bien emmer***

Trois solutions :

–         Même pas peur et de toute façon je combine les solutions 2 et 3.

–         Le miso : alicament japonais qui contient de l’acide dipicolinique, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds. Pour favoriser l’élimination d’éventuels polluants, prenez 2 bols de soupe au miso chaque jour.

–         Consommer prioritairement le poisson sauvage qui reste le moins pollué.

Le thon, même combat sauf qu’en plus on évite le thon rouge qui est surexploité et est menacé d’extinction.

La daurade.

Le bar.

Le rhum

rhum-diplomatico

On le choisit selon son goût.

Perso, je l’aime parfumé, doux, brun et vénézuélien. Pour moi ce sera donc la Reserva exclusiva del Diplomatico

Le citron caviar

https://i2.wp.com/www.citroncaviar.net/wp-content/uploads/2011/11/citron-fingerlime.jpg

Photo de citroncaviar.net

Voilà une découverte qui claque bien. Si tu veux te la péter grave, dégaine le citron caviar. C’est une bombe ou plutôt un mini pétard en bouche. Cet agrume existe en rose, vert, jaune. Il a une forme oblongue. Ouvert en deux il révèle de petites perles. Certains trouveront que cela ressemble à une bulle, d’autres à un œuf de poisson, dans tous les cas c’est une sphère qui éclate en bouche en libérant un liquide citronné à l’amertume plus prononcée qu’un citron jaune, assez proche du pamplemousse.

Ce qu’il faut savoir d’après citroncaviar.net :
C’est  un agrume rare importé d’Australie. C’est le fruit d’un buisson épineux qui pousse dans la forêt vierge australienne, dans les régions côtières du Queensland et du New South Wales.
 Plus encore (Comment l’utiliser, Où en trouver, quel est son prix ?…) ici.
 

Ou l’acheter ?

Chez Monmarché.fr

Si t’es  pas une tueuse de plantes comme moi, tu peux aussi tenter de le faire pousser toi-même. Le pot tu le trouves en ligne chez l’excellent Bachès (les agrumes)

Pour le consommer

En toute simplicité avec du saumon fumé…

Saumon et citron caviar

Une recette : Poisson mariné au rhum et citron caviar

citron-caviar

Ingrédients pour 2 personnes

– 300 g poissons frais

– 2 cuillères à soupe de rhum brun

– Le jus d’un citron jaune

– 1 cuillère à café de sauce soja

– 1 cuillère à café de moutarde

– 2 cuillères à café de graines de sésame grillées

– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

– Romarin frais ou déshydraté

– Sel

Détaillez en petits cubes le poisson. Réservez-le au frais dans un sac de congélation.

Dans un bol, versez le rhum, le citron, la sauce soja, la moutarde, les graines de sésame, le romarin et l’huile d’olive. Salez, mélangez puis versez le tout avec le poisson. Mélangez bien le tout en prenant soin de bien imprégner le poisson. Mettez au frais au minimum 4 heures (il peut passer la nuit au réfrigérateur sans problème).

Au moment de servir, égouttez le poisson et dressez comme vous le souhaitez.

Parsemez de citron caviar.