Empanadas

Toujours en quête de simplicité, car définitivement le temps me manque, samedi soir, je me la suis jouée en mode buffet.

Sur la table Mozzarella panée, crevettes et sauce aji amarillo dont je vous donnerai le secret dans un prochain post, flan de crevette à la thaï*, roulés d’aubergine rôtie au saumon mariné* et empanadas aux boulettes de veau épicés.

Temps de réalisation du buffet : 45 minutes montre en main.

Empanadas aux boulettes de veau épicées

empanadas

– 1 boule de pâte à pizza

– 4 belles tomates ou une boite de tomates pelées + 1 tomate fraiche

– 15 g de concentré de tomates

– 1 cuil. à café de sucre en poudre

– Thym

– 200 g de viande de veau haché

– 2 cuil. à soupe d’huile d’olive

– 1 cuil. à café de coriandre moulu

– 2 cuil. à soupe de coriandre fraiche ciselée

– 1 cuil. à café de ras el hanout

– Sel

– Poivre fraichement pilonné

– 1 jaune d’œuf

Dans une casserole, faites revenir dans un peu d’huile d’olive les tomates fraiches préalablement pelée ou les tomates pelées en boite + la tomate fraiche, ajoutez du sel et le sucre, le thym et le concentré de tomates et laissez mijotez à feu doux 30 minutes.

Pour accélérer la recette j’ai utilisé de la sauce tomate toute prête, on n’en trouve de très bonne en surgelé.

Mélangez la viande, l’huile d’olive, la coriandre en poudre et la coriandre fraiche, le ras el hanout, le sel, le poivre. Formez de petites boulettes et faites-les revenir à la poêle dans un peu d’huile d’olive. Réservez

Étalez la pâte à pizza et formez des ronds individuels. Déposez dans chaque rond de la sauce tomates et 2 petites boulettes. Refermez sur eux-mêmes les disques de pâte. Badigeonnez-les de jaune d’oeuf et enfournez 20 minutes à 200°

En fonction de votre four la cuisson peut demander moins ou plus de temps, je vous conseille donc de vérifier régulièrement.

C’est prêt.

 

*Recettes dans les prochains billets

Foie gras

Si ma première fois il y eut beaucoup d’enthousiasme, la deuxième fut glaciale et explosive.

Quant à la troisième… elle ne fut que … plaisir et satisfaction.

Je vous l’écris souvent, sur Chef toi-même on ne vous parle que de cuisine, tout le monde a donc bien compris que je vous parle de foie gras bien sûr.

J’ai donc fait mon premier foie gras et je vous le livre avec la même simplicité qu’il m’a fallu pour le faire.

Largement meilleur que la plupart des foie gras de super marché, bien meilleur que celui de pléthore de traiteurs dit de « Grande maison », pas meilleur que celui fait maison de Stéphanie d’Un mets dix vins que j’ai eu la chance de  goûter un jour… mon foie gras à moi était convaincant et plusieurs bouches l’ont savouré et apprécié.

Je ne tire cependant aucun honneur de cette réussite puisque j’ai suivi une recette et un tutoriel vidéo.

A vous d’essayer et vous pouvez me croire c’est aussi simple que ça en a l’air.

Foie gras au vin rouge et au gingembre*

foieJPG

– 1 foie gras de canard dénervé

– 2 cuil. à café de fleur de sel

– 2 cuil. à café de poivre fraichement pilonné (j’ai utilisé le poivre Malabar)

– 20 cl de vin rouge

– Poivre très parfumé (j’ai utilisé une baie : Le poivre de )Tasmanie

– 2- cuil. à café de sucre en poudre

– 2 cuil. à café de gingembre frais émincé

– 15 g de beurre

– 2 cuil. à café d’huile d’olive

Séparez les deux lobes du foie, parsemez de sel et de poivre (le Malabar). Dans une casserole, mélangez le vin, le sucre et le poivre (Tasmanie) et laissez chauffer jusqu’à ce que le mélange soit sirupeux (cela aura réduit de moitié). Versez la totalité sur le foie. Recouvrez de film alimentaire et réservez au frais au minimum 1h, vous pouvez aussi le préparer la veille et le laisser mariner toute la nuit.

Faites revenir le gingembre dans l’huile et le beurre.

Sortez le foie mariné et parsemez le gingembre sur l’ensemble du foie.

Utilisez deux feuilles de film alimentaire que vous poserez à plat. Déposez les deux lobes l’un contre l’autre et enroulez avec le film alimentaire en formant un saucisson bien compact. Refermez aux extrémités et enroulez de papier aluminium.

Faites cuire le foie à la vapeur pendant 15 minutes.

Laissez refroidir puis placez au frais 24 heures minimum. Il sera encore meilleur 48 h après et vous pouvez le conserver de la sorte jusqu’à 7 jours au réfrigérateur.

Pour une leçon filmée tout en douceur et esthétique : http://www.pinterest.com/pin/11329436536514699/

2014_10_27_16_49_11_Épinglé_par_Picard_Surgelés_sur_Recettes_filmées_by_Picard_Pinterest

 

 

*by Picard

 

Ce qui ne me tue pas me rend plus fort

Désœuvrée face au fiasco du week-end dernier mais pas encore abattue j’ai remis les pieds dans la cuisine mais pas sans filet…

Avant de me lancer j’ai effectué un pillage bien pensé dans le dernier Yummy magasine. J’ai chopé de suite une recette bien festive et aux saveurs exotiques.

La charlotte de saumon et avocat, sauce à la mangue de Nadia – Paprikas

Le concept de la charlotte de saumon se prête à d’autres types de remplissage. Ici on a fourré le tout d’avocat et de saumon le tout mélangé à une marinade.

D’autres idées

Le saumon aime se faire déguster avec du fromage frais. On peut donc imaginer un mélange fromage frais et poivre de Tasmanie pour épouser la charlotte. Pour la sauce, je vois bien un p’tit poivron doux jaune orangé pelé et mixé façon velouté, ajouté un peu de sel, de l’huile d’olive et une pincée de sucre.

Ou encore, on peut faire mousser l’avocat en l’écrasant avec du citron et du piment. Pour la sauce, la moutarde me fait de l’œil et le miel aussi me monte au nez… oui on y est, on mélange moutarde, huile d’olive et miel de fleur.

Charlotte de saumon et avocat, sauce à la mangue de Nadia – Paprikas

saumon

Recette page 10 du Yummy n° 16

Mon second larcin a eu lieu chez Gault et Millau mais là le côté obscur de ma force (et aussi mon porte monnaie) s’est manifestée et j’ai réadapté un peu la recette du chef Anthony David (cf. le mag. Gault et Millau n° 63).

Tartare de dorade au combava et pistache, sauce homard/lait de coco et mousse gingembre

N’ayant pas d’affinité avec la dorade j’ai préféré l’ignorer royalement et choisir de belles coquilles Saint-Jacques françaises du poissonnier du quartier.

J’ai remplacé le beau Homard par les belles rougeurs de Miss écrevisse.

J’ai pilonné de la pistache en place des pignons.

J’ai enlevé la vilaine gélatine et remplacé par l’agar agar.

Tartare de Saint-Jacques au combava, sauce écrevisse/lait de coco et mousse gingembre

Ce plat se prépare la veille. Il nécessite aussi d’avoir un siphon pour la chantilly  au gingembre.

tartare-saint-jacques2

Ingrédients pour deux personnes

Tartare

– 8  belles coquilles Saint-Jacques

– 1 combava

– 1 échalotte

– 25 g de pistaches natures

– Ciboullette

– Le jus d’un citron

– Sel

– Poivre

– Huile d’olive

Chantilly mousseuse de gingembre

– 25 cl de crème fraiche liquide à 35% de MG

– 25 cl de lait chaud

– 40 g de gingembre frais

– 100 g de mascarpone

– 2 g d’agar agar

Lait de coco à l’écrevisse

– 8 écrevisses

– 50 cl de lait de coco

– 1 oignon blanc

– Thym

– Basilic

– 1 demi gousse d’ail

– Poivre de Tasmanie

tartare-saint-jacques

La veille

La mousse :

Hacher le gingembre et le faire infuser dans le lait chaud 10 minutes environ. Hors du feu, insérer l’agar agar et mélanger bien en replaçant quelques instants sur le feu. Laisser refroidir et ajouter le mascarpone et la crème. Réserver au frais toute la nuit. Passer ensuite l’appareil au chinois et mettre la mousse en siphon.

* Pour ceux qui n’ont pas de siphon, il y a l’option chantilly basique en laissant préalablement infusé le gingembre dans la crème fraiche froide, passer au chinois puis en fouetter le tout à la force de vos bras 😉
 

Le tartare :

Tailler au couteau les Saint-Jacques (en ce qui me concerne j’ai gardé le corail). Ajouter les pistaches, le combava râpé (on ne prend que le zeste), la ciboulette, l’échalote hachée, une cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre. Réserver au frais.

Lait de coco aux écrevisses :

Retirer les tête et les pattes des écrevisses et les ajouter aux autres ingrédients dans un petit sac de congélation hermétiquement refermé. Cuire au bain marie 1 heure, laisser refroidir puis filtrer. Décortiquer les écrevisses et les réserver pour la décoration.

Le jour même

Dresser le tout dans une verrine ou un verre large. Au fond, le tartare, napper de lait de coco aux écrevisses puis la mousse de gingembre.

Fastronomie : #épisode 2 tartine à la tomate, chorizo pané, écrasé d’avocat

Tout à commencé ici

Photo du site 123rf.com

Photo du site 123rf.com

Apéritif ou buffet (suite)

Chorizo pané

chorizo-pane

Prenez un bon chorizo espagnol (pour rappel il doit être doux, le chorizo espagnol n’est pas piquant). Coupez-le en petits cubes en enlevant la peau. Passez-le à la poêle à feu vif 5 minutes en remuant. Ajoutez 4 cuillères à soupe de chapelure. Mélangez sur le feu et servez.

Tartine à la tomate

pain-tomate

Plat ibérique venu de Grèce d’une simplicité insolente et tellement bonne. Pour deux tranches de pain. Coupez de belles tranches dans un beau pain de campagne, passez-le au grille pain ou au four fonction grill. Dans un bol, mélangez la pulpe de 2 tomates bien mures. Versez sur les tranches de pain les tomates, de l’huile d’olive vierge extra (quantité selon vos goûts) et assaisonnez de fleur de sel.

Écrasé d’avocat

ecrase-avocatJPG

Prenez un avocat bien mûr, versez la chair dans un bol et écrasez-là à la fourchette. Ajoutez, une pointe de piment, une cuillère à café de paprika, une cuillère à café de cumin, une cuillère à café de curry ou un mélange d’épices selon vos goûts (tandoori, vadouvan…). Ajoutez-y le jus d’un demi citron et du sel. Mélangez et recouvrez de film alimentaire. Réservez au frais. Vous pouvez le manger avec des chips mexicaines, du pain, des crevettes, des chips de bananes plantain… Cet appareil peut également servir de base à toutes sortes de verrine.

Écrasé d’avocat et saumon fumé. Écrasé d’avocat et crevette, crabe… Écrasé d’avocat et chorizo grillé. Écrasé d’avocat et jambon cru passé sous le grill façon chips….

A suivre…

Farniente

« Il fait trop chaud pour travailler »

Photo prise dans le cadre du projet "Que Pasa Colombia" de Olivier Hoffschir

Photo prise dans le cadre du projet « Que Pasa Colombia » de Olivier Hoffschir

La consigne : On se débrouille pour faire cuisiner les autres, on s’assoie, on tend le bras et on déguste…

Aubergines et courgettes confites à l'huile d'olive et romarin

Aubergines et courgettes confites à l’huile d’olive et romarin.
Par Chef toi-même

Resto La Buvette à Bruxelles : Joue de veau laquée, ail sauvage, oseille

Resto La Buvette à Bruxelles : Joue de veau laquée, ail sauvage, oseille

Rillettes thon/wasabi

Rillettes thon/wasabi. Par Chef toi-même

Tartine pâte de pistache, tomate séchée, parmesan

Tartine pâte de pistache, tomate séchée, parmesan. Par chef toi-même

Resto La Buvette à Bruxelles : Faisselle, radis, roussette

Resto La Buvette à Bruxelles : Faisselle, radis, roussette

Tarte aux deux tomates

Tarte aux deux tomates. Par Chef toi-même

Les bricks au thon/combava et du rhum…

Pour la soif on se laisse porter par deux destinations :

  • Camaret-sur-Mer en passant par les Antilles

Breiz’île

Photo du site Breiz'ile

Photo du site Breiz’ile

Voilà un punch macéré aux fruits qui a vu le jour dans le resto « Les Frères de la Côte » à Camaret-sur-Mer. De fabrication artisanale, « les fruits sont coupés et mis à macérer avec du sirop, des épices et du rhum blanc agricole des Antilles. »

Plusieurs saveurs : Ananas/Orange, Banane, Ananas/Citron, Passion/citron vert, Fruits rouges (fraise, groseille, myrtilles), Punch de Noël (ananas, orange, café).

La dégustation de Breiz’île Passion/citron vert

Une accroche très gourmande avec le fruit de la passion en accord avec le citron vert. Au palais je n’ai pas retrouvé la saveur de ces fruits et l’alcool était très présent (normal pour du rhum en même temps).

Les plus : Un parfum et une saveur exotique qui vient sur la longueur (me voilà rassurée).

Les moins : Ce que j’ai trouvé le moins agréable c’est le sucre qui était beaucoup trop présent à mon goût.

Un moment très agréable en accord opportun avec les brick au thon pimenté et au combava.

Retrouvez les restos « Les frères de la côte » et l’atelier sur le site Breiz’île.

  • Le Venezuela

Avec les rhums « El Diplomatico » de Tito Cordero,

A découvrir ou REdécouvrir dans le billet « Week end à rhum »

Brick au thon et au piment et Rhum

Brick au thon et au piment et Rhum. Par Chef toi-même

Bonnes vacances !