Les chroniques de l’unique

Il s’agit d’un petit jeu auquel je me suis adonnée pour mon propre plaisir. Le but : discuter avec moi-même de ce que je trouve unique et si d’autres veulent compléter la liste… Qu’ils se fassent plaisir à leur tour !

A la recherche de la recette perdue

Photo du site http://remacle.org/
Photo du site http://remacle.org/

Je brique, j’astique… cuisine magique.

Et pourquoi ?

Pour un loustique et son joystick ?

Pour un aspic et l’esthétique ?

NON!

Dans le but de trouver le plat UNIQUE

Jamais académique… une sorte de bouleversement chaotique.

La quête implique mon sens artistique à sens unique… la recherche du plaisir comme une bombe atomique.

Je mise calorique, bucolique, balsamique.

Je revisite les grands classiques, les cas cliniques, je convoque la clique puis c’est le hic… un vide cosmique.

On essaie encore, des épices magiques, un agneau cynique… c’est toujours désertique.

J’en appelle au biologique, à l’élastique, à l’électrique, au vitrocéramique… toujours rien de magnétique.

Encore un sursaut, je deviens énigmatique, féérique, maléfique, érotique… mais ma petite fabrique demande un peu trop de gymnastique.

Au final rien d’héroïque, la suite demeurera en italique… à suivre…

Orange mécanique

Image tee-shirt de http://www.serishirts.com
Image tee-shirt de http://www.serishirts.com

Un peu d’orange mon ange?

Carpe diem comme un emblème … on se ressaisit car ici , après tout, il ne s’agit que de bouf’ !

On savoure, on s’amoure aussi, c’est permis !

Unique est le moment choisi pour déguster.

Unique est le moment où vous croquerez.

Pour un moment digne des « soirées de l’ambassadeur », je vous propose :

Un foie gras poêlé et cœur safrané

Pour les cœurs safranés : On mélange (j’adore ça) 3 filaments de safran à une pincée de curcuma, 1g d’agar agar, 30cl de vin blanc doux, du sel et du poivre voatsiperifery.

Le tout frémit, on laisse encore chauffer 2 minutes puis on verse dans des petits moules en forme de cœur. On laisse le tout se rafraichir 2 heures.

Des éclats de foie gras juste saisis à la poêle sans ajout de matières grasses.

Sur un morceau de pain aux noix, on dresse : un éclat, un cœur.

Ça y est, vous y êtes… mordez !

Le diabolique

Moi, Lucifer de Glen Duncan aux Editions Denoel
Moi, Lucifer de Glen Duncan aux Editions Denoel

Un diamant unique au monde, unique sous la dent je deviens croqueuse attirée comme un aimant.

On en parle avant de le distiller partout partout!

Suave, enveloppant, doux, il est long en bouche. Poivré bien sûr, mais juste pour le goût… toujours gourmand.

Il propulse le foie gras au sommet de ses promesses.

Il pare jalousement une noix de Saint-Jacques juste poêlée.

Il structure un pavé d’autruche bien pensé.

Un peu de tenu mon cher Chocolat! Contre ce moulin là vous ne pourrez rien.

Ce diable de Tasmanie est comme une flamme blanche, un serpent étincelant… il est notre part de mal dans ce monde brut, il est la félicité de l’Eden perdu, un grain noir dans la lumière…

Néphael la Lubrique

Quand Néphael fait la cuisine elle ne se casse pas la tête mais elle se met à nu !

Les chroniques de Néphael sont coquines en cuisine.

Du nu recherché sous le tablier au nu affiché paré de sushis et d’autres japonaiseries,  c’est un véritable show sorti du four pour une mise en bouche en toute simplicité toute prête à nous exciter !

Une audace certaine pour cette chroniqueuse qui emmène les amoureux de la cuisine bien loin des fourneaux.

Pour de douces folies de bouche à deux mettez-vous en quête de ces

Émission du 21 décembre 2011 et la Chronique de Néphael en cuisine!

 

Autour de l’Alternapif

Un menu/Un vin : Atour de l Alternapif

Les sabots d’Hélène – Alternapif – AOC Corbières – 2010
 
 
Vin sans soufre ajoutéToujours partisane de la douce et gourmande ivresse, ce vin là ne déçoit pas !
Un Corbières sans soufre ajouté qui laisse s’exprimer le fruit.De Syrah en Carignan il vous fera passer du bon temps.On en parle ! Vindic n’a pas tort !
Où l’acheter ?
Les sabots d’Hélène   
Vindicateur

Le menu

♠ A l’apéritif, on mise sur des charcuteries puissantes.

La charcuterie corse

Difficile d’en trouver d’authentiques. La charcuterie corse ne dispose d’aucune “appellation d’origine contrôlée” et comme la demande est très supérieure à l’offre, les industriels s’en donnent à cœur joie… Attention à l’arnaque ! Où en trouver ? Chez un producteur en Corse ou peut-être ici Amachja

♠ En entrée, on fait tout seul des ravioles ou on se les fait livrer.

J’allais vous concoctez une recette bien à moi mais franchement quand c’est si bien fait par quelqu’un d’autre, on ne fait plus de cachotterie !
On love et on se love dans le Cachemire et la soie

♠ En plat, on fond pour une souris d’agneau caramélisée et ses légumes aux épices

Les souris d’agneau

– 2 souris
– 30 cl de bière blonde
– 50g de sucre roux
– Huile d’olive

Préparation :

Préchauffer le four (180°). Dans une cocotte faire dorer les souris dans de l’huile d’olive, ajouter du sel. Déglacer avec la bière, après réduction ajouter le sucre et laisser caraméliser légèrement. Dans un plat allant au four, verser la préparation et les souris et enfourner en baissant le thermostat à 120 ° pendant 30 minutes, recouvrir d’une feuille d’alu (ajouter un peu d’eau si nécessaire). Retourner les souris et prolonger la cuisson encore 1 heure.

Les légumes :
– 2 carottes

– 2 navets

– 1 verre à moutarde de riz (cuisson en 10 minutes)

– 4 verres à moutarde d’eau

– 3 tiges de coriandre

– 1 cuil. à café de Garam massala

– 1 cuil. à café de Gingembre

– 1 cuil. à café de Cardamone

– Safran (3 ou 4 filaments)

– 1 cuil. à café de Cumin

– Une demi cuil. à café de Graines de moutarde

– Ghee (ou beurre clarifié) pour la cuisson

 Préparation :

Dans une poêle, faire griller les épices dans le ghee, incorporer les carottes et les navets coupés en dès et arroser de deux verres d’eau. Laisser cuire à couvert 5 minutes puis verser le riz et ajouter les deux autres verres d’eau. Poursuivre la cuisson encore 10 minutes. Le riz doit être fondant et les légumes légèrement croquants. Si les légumes et le riz ont bu la totalité de l’eau avant cuisson, ajouter encore un peu d’eau (par demi verre. En fin de cuisson, le riz doit avoir absorbé toute l’eau.

♠ Pour le dessert on joue au Mendiant !

Pour la recette on va voir Marina et Ses pures gourmandises

Marina, le capitaine de Pure gourmandise , nous conduit de rubrique en rubrique sur des îles colorées, admirablement flashées, dans lesquelles chaque recette est le fruit de ses pensées.

Un florilège d’idées et un visuel épuré pour des recettes en chocolat, des petits biscuits, de beaux gâteaux, des fruits… et ses « folies douces »

J’aime ce site pour ses couleurs acidulées, ses recettes adorées, une navigation simplifiée et parce que je le quitte toujours le cœur léger et le palais satisfa

Publicités

Les Chroniques de l’Unique (suite et fin) : Autour de l’Alternapif

Un menu/Un vin : Atour de l’Alternapic Alternapif

Les sabots d’Hélène – Alternapif – AOC Corbières – 2010
Vin sans soufre ajouté

Toujours partisane de la douce et gourmande ivresse, ce vin là ne déçoit pas !
Un Corbières sans soufre ajouté qui laisse s’exprimer le fruit.

De Syrah en Carignan il vous fera passer du bon temps.

On en parle ! Vindic n’a pas tort !

Où l’acheter ?
Les sabots d’Hélène  
Vindicateur

Le menu

♠ A l’apéritif, on mise sur des charcuteries puissantes.

La charcuterie corse

Difficile d’en trouver d’authentiques. La charcuterie corse ne dispose d’aucune « appellation d’origine contrôlée » et comme la demande est très supérieure à l’offre, les industriels s’en donnent à cœur joie… Attention à l’arnaque ! Où en trouver ? Chez un producteur en Corse 😉 ou peut-être ici Amachja

♠ En entrée, on fait tout seul des ravioles ou on se les fait livrer.

J’allais vous concoctez une recette bien à moi mais franchement quand c’est si bien fait par quelqu’un d’autre, on ne fait plus de cachotterie !
On love et on se love dans le Cachemire et la soie

♠ En plat, on fond pour une souris d’agneau caramélisée et ses légumes aux épices

Ingrédients pour deux personnes :

Les souris d’agneau

– 2 souris
– 30 cl de bière blonde
– 50g de sucre roux
– Huile d’olive

Préparation :

Préchauffer le four (180°). Dans une cocotte faire dorer les souris dans de l’huile d’olive, ajouter du sel. Déglacer avec la bière, après réduction ajouter le sucre et laisser caraméliser légèrement. Dans un plat allant au four, verser la préparation et les souris et enfourner en baissant le thermostat à 120 ° pendant 30 minutes, recouvrir d’une feuille d’alu (ajouter un peu d’eau si nécessaire). Retourner les souris et prolonger la cuisson encore 1 heure.

Les légumes :
– 2 carottes

– 2 navets

– 1 verre à moutarde de riz (cuisson en 10 minutes)

– 4 verres à moutarde d’eau

– 3 tiges de coriandre

– 1 cuil. à café de Garam massala

– 1 cuil. à café de Gingembre

– 1 cuil. à café de Cardamone

– Safran (3 ou 4 filaments)

– 1 cuil. à café de Cumin

– Une demi cuil. à café de Graines de moutarde

Ghee (ou beurre clarifié) pour la cuisson

 Préparation :

Dans une poêle, faire griller les épices dans le ghee, incorporer les carottes et les navets coupés en dès et arroser de deux verres d’eau. Laisser cuire à couvert 5 minutes puis verser le riz et ajouter les deux autres verres d’eau. Poursuivre la cuisson encore 10 minutes. Le riz doit être fondant et les légumes légèrement croquants. Si les légumes et le riz ont bu la totalité de l’eau avant cuisson, ajouter encore un peu d’eau (par demi verre. En fin de cuisson, le riz doit avoir absorbé toute l’eau.

♠ Pour le dessert on joue au Mendiant !

Pour la recette on va voir Marina et Ses pures gourmandises

Marina, le capitaine de Pure gourmandise , nous conduit de rubrique en rubrique sur des îles colorées, admirablement flashées, dans lesquelles chaque recette est le fruit de ses pensées.

Un florilège d’idées et un visuel épuré pour des recettes en chocolat, des petits biscuits, de beaux gâteaux, des fruits… et ses « folies douces »

J’aime ce site pour ses couleurs acidulées, ses recettes adorées, une navigation simplifiée et parce que je le quitte toujours le cœur léger et le palais satisfait !

Les Chroniques de l’Unique : Néphael la Lubrique

Interdit aux - de 16 ans

Quand Néphael fait la cuisine elle ne se casse pas la tête mais elle se met à nu !

Les chroniques de Néphael sont coquines en cuisine.

Du nu recherché sous le tablier au nu affiché paré de sushis et d’autres japonaiseries,  c’est un véritable show sorti du four pour une mise en bouche en toute simplicité toute prête à nous exciter !

Une audace certaine pour cette chroniqueuse qui emmène les amoureux de la cuisine bien loin des fourneaux.

Pour de douces folies de bouche à deux mettez-vous en quête de ces chroniques très spéciales et découvrez un chef pas complètement toquée !

Émission du 21 décembre 2011 et la Chronique de néphael en cuisine!

Les Chroniques de l’Unique : Le diabolique

Un diamant unique au monde, unique sous la dent je deviens croqueuse attirée comme un aimant.

On en parle avant de le distiller partout partout!

Suave, enveloppant, doux, il est long en bouche. Poivré bien sûr, mais juste pour le goût… toujours gourmand.

Il propulse le foie gras au sommet de ses promesses.

Il pare jalousement une noix de Saint-Jacques juste poêlée.

Il structure un pavé d’autruche bien pensé.

Un peu de tenu mon cher Chocolat! Contre ce moulin là vous ne pourrez rien.

Ce diable de Tasmanie est comme une flamme blanche, un serpent étincelant… il est notre part de mal dans ce monde brut, il est la félicité de l’Eden perdu, un grain noir dans la lumière…

Les Chronique de l’Unique : Orange mécanique

Image tee-shirt de http://www.serishirts.com

Image tee-shirt de http://www.serishirts.com

Un peu d’orange mon ange?

Carpe diem comme un emblème … on se ressaisit car ici , après tout, il ne s’agit que de bouf’ !

On savoure, on s’amoure aussi, c’est permis !

Unique est le moment choisi pour déguster.

Unique est le moment où vous croquerez.

Pour un moment digne des « soirées de l’ambassadeur », je vous propose :

Un foie gras poêlé et cœur safrané

Pour les cœurs safranés : On mélange (j’adore ça) 3 filaments de safran à une pincée de curcuma, 1g d’agar agar, 30cl de vin blanc doux, du sel et du poivre voatsiperifery.

Le tout frémit, on laisse encore chauffer 2 minutes puis on verse dans des petits moules en forme de cœur. On laisse le tout se rafraichir 2 heures.

Des éclats de foie gras juste saisis à la poêle sans ajout de matières grasses.

Sur un morceau de pain aux noix, on dresse : un éclat, un cœur.

Ça y est, vous y êtes… mordez !

Chronique de l’Unique

… ou A la recherche de la recette perdue

Photo du site http://remacle.org/

Photo du site http://remacle.org/

Je brique, j’astique… cuisine magique.

Et pourquoi ?

Pour un loustique et son joystick ?

Pour un aspic et l’esthétique ?

NON!

Dans le but de trouver le plat UNIQUE

Jamais académique… une sorte de bouleversement chaotique.

La quête implique mon sens artistique à sens unique… la recherche du plaisir comme une bombe atomique.

Je mise calorique, bucolique, balsamique.

Je revisite les grands classiques, les cas cliniques, je convoque la clique puis c’est le hic… un vide cosmique.

On essaie encore, des épices magiques, un agneau cynique… c’est toujours désertique.

J’en appelle au biologique, à l’élastique, à l’électrique, au vitrocéramique… toujours rien de magnétique.

Encore un sursaut, je deviens énigmatique, féérique, maléfique, érotique… mais ma petite fabrique demande un peu trop de gymnastique.

Au final rien d’héroïque, la suite demeurera en italique… à suivre…