Les sentiments #La joie

Les sentiments : Au départ ils étaient l’impulsion, la substantifique moelle de Chef toi-même, qui arborait d’ailleurs le nom de Cuisine et Sentiments.

Les sentiments.

Ils sont toujours là et derrière « l’effronté » Chef toi-même, il y a les qualités de cœur  » Cor aticus « * – le courage nécessaire à une cuisine de fureur et de bruits, une cuisine d’échange et de partage.

A l’honneur donc, les sentiments. Pour une nouvelle chronique à suivre.

Les sentiments comme la cathartique de ma cuisine ou serait-ce l’inverse ?

Opus 2 : La joie

La joie est l’état d’un moment, d’une situation. Je la prends à bras le corps quand elle frappe à ma porte habillée de souvenirs toute prête à faire plaisir. C’est ce qu’on ressent en partageant, c’est ce qu’on vit à l’ombre des rabat-joie qui la snobent outrageusement. C’est la joie de se retrouver, la joie de faire plaisir, la joie qui n’a rien à fêter. Elle est un état d’esprit communicatif qui se pare d’œil qui pétille, de fossettes qui se creusent, de bras qui cajolent, d’un corps tout en émoi.

Le plat de la joie c’est un plat généreux, coloré, lumineux. C’est un plat qu’on partage avec à chaque fois le même plaisir de le dévorer. C’est le plat dont on ne se lasse jamais et pour lequel on clame des « c’est mon plat préféré ! ».

Le plat de la joie c’est celui dont on se refile la recette de génération en génération.

Le plat de la joie c’est les frittes mélangées avec des œufs de ma mère, de ma grand-mère paternelle, de ma tante de Maghnia*

frites

Faire chauffer une quantité généreuse d’huile de tournesol dans une friteuse. Éplucher 1 kg de pommes de terre, tailler-les en frites et plonger-les dans le bain d’huile. Réserver.

Battre 7 œufs en omelette.

Dans une poêle, verser de l’huile d’olive généreusement et faire chauffer. Mettre les frites dans la poêle et verser les oeufs battus. Laisser cuire 7 à 10 minutes à feu moyen et retourner le tout en vous aidant d’une grande assiette plate puis laisser cuire encore 7 minutes*.

 

*Maghnia : commune de la wilaya de Tlemcen en Algérie.
* Le temps de cuisson dépend de votre goût. Si vous préférez l’omelette baveuse et surveillez la cuisson en ne laissant pas trop cuire le plat.
Publicités