Voyage au bout de la nuit

Pourquoi un voyage ?

Parce que je vous emmène en Italie, en France, en Espagne et au Brésil.

Pourquoi au bout de la nuit ?

Pour la poésie bien sûr…

Dans le panier

– Des minis poivrons doux d’Espagne

A ne pas confondre avec les pimientos del piquillo de Lodosa (appellation contrôlée) ; petits poivrons doux exclusivement cultivés en Navarre.
Culture : entre septembre et novembre, pas de plantation sous serre le reste de l’année, cueillis et préparés en pleine maturité.
Les poivrons del Piquillo sont ensuite grillés, pelés soigneusement à la main, et mis en bocaux également manuellement.

– Du fromage de brebis de France, un pesto de pistache d’Italie, des perles du Japon du Brésil (cherchez donc l’erreur), des fruits rouges, du basilic.

Mixez le tout avec une huile d’olive extra vierge et vous obtenez une tartinade sucrée/salée que je vous laisse tester 😉

Sinon, on peut aussi se la jouer Menu en 3 plats

Minis poivrons farcis au fromage

piquilos

Ingrédients pour 2 à 3 personnes

– 1 dizaine de minis poivrons

– 50 g de fromage frais de brebis

– 50 g de fromage philadelphia ®

– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge

– 1 demi cuillère à café de piment liquide ou une pointe de piment fort en poudre

– sel

Préparez les poivrons

Lavez les poivrons, coupez l’extrémité et enlevez les chapeaux. Dans un plat qui va au four, versez un verre d’eau et déposez les poivrons. Laissez cuire au four à 200 ° pendant 30 à 45 minutes. Retournez régulièrement les poivrons, et vérifiez régulièrement la cuisson.

Pour ceux qui ont un four avec fonction crips combiné micro onde.
Placez les poivrons dans le plat crisp avec un peu d’eau au fond du plat. Faites cuir en mode crips combiné 4 minutes, retournez les poivrons et ajoutez 4 minutes de cuisson, retournez une dernière fois et terminez par 3 minutes de cuisson.

Placez les poivrons dans un sac en plastique et réservez.

Préparez la farce

Mélangez les deux fromage, l’huile d’olive, le piment et le sel.

Versez la préparation dans une poche à douille.

Le montage

Enlevez la peau des poivrons en les plaçant sous un filet d’eau froide.

A l’aide la poche à douille, farcir les poivrons de fromage.

Dressez et arrosez d’un filet d’huile d’olive.

Pâtes au pesto de pistache et œuf mollet

pates-pesto-oeuf

Ingrédients pour 2 personnes

– 300 g de pâtes type spaghetti ou linguine

– 3 cuillères à soupe de pesto de pistache

– 4 pétales de tomates séchées

– 1 beau morceau de parmesan

– Huile d’olive vierge extra

– 2 œufs

– une cuillère à café de vinaigre

– sel

Faites cuire les pâtes al dente

Égouttez et arrosez d’huile d’olive.

Préparez les œufs mollets

Il vous faut de l’eau, du gros sel et du vinaigre. Perso, je les loupe à chaque fois. Du coup j’ai investi dans un manège à œuf et le résultat a été très satisfaisant.

manege-oeuf

Les astuces des blogueurs

C’est moi qui l’ai fait !

Mon blog de fille

Cuisine et citations

Dressez les pâtes, parsemez de pesto*, déposez les tomates et le parmesan en copeaux et déposez l’œuf.

N’hésitez pas à réchauffer les pâtes avant de dresser.

* Celui que j’ai servi, je les trouvé dans une épicerie italienne du tonnerre à paris. C’est RAP épicerie. C’est un pesto 100 % naturel élaboré à base de pistaches, de sel, de parmesan, d’huile d’olive extra vierge et d’une pointe d’ail. Vous pouvez aussi le réaliser chez vous en pilonnant ces différents ingrédients.
 
pesto

Tapioca à la vanille et soupe de fruits rouges au basilic

tapioca-perle-japon

Ingrédients pour 4 verrines

– 30 g tapioca ou perle du Japon (certains disent que c’est la même chose, d’autres non et comme je n’ai pas réussi à vraiment savoir… j’ai trouvé du tapioca et j’ai fait avec…). Toutes précisions sur le sujet est bienvenue.

– 500 ml de lait

– Une cuillère à café de vanille en poudre

– 50 g de sucre en poudre

Pour la soupe de fruits rouges

– 200 g de fruits rouges de votre choix

– 50 g de framboises

-1 demi jus de citron

– 2 cuillères à café de sucre

– 12 feuilles de basilic frais

– 1 verre d’eau (environ 20 cl)

Faites bouillir le lait avec le sucre et la vanille. Ajoutez le tapioca, mélangez et laissez cuire à feu doux pendant 30 minutes en mélangeant de temps en temps.

Versez dans une verrine et laissez refroidir.

Mixez ensemble tous les ingrédients de la soupe de fruits.

Recouvrir le tapioca de soupe de fruits et réservez au frais.

Pour boire on s’est servi un peu des Trois Petiotes de Valérie Godelu. L’accord n’était pas parfait, du coup on l’a bu après 😉

Du très bon fruit qui rafraichit la bouche et qui nous a emmené jusqu’au bout de la nuit…

IMG_2251

Publicités

Tu viens plus aux soirées ?

« Passez donc à la maison samedi soir !

Qu’est-ce qu’on amène ?

Rien, je me charge de tout. » (il ne manquerait plus qu’on pense que je ne sais pas recevoir)

Sauf que recevoir les copains aujourd’hui c’est plus vraiment comme il y a 15 ans. C’est pas qu’on soit particulièrement vieux, les quarantenaires ont des potes de 30 ans voir moins (ouai ok, ça fait quarantenaires qui ne veulent pas vieillir, foutue génération Peter Pan), donc ce n’est pas qu’on soit des vieux-jeunes qui a tout changé, mais belle et bien l’époque qui impose d’appâter et d’épater par le contenu de l’assiette et du verre !

Avant, avec les  amis on mangeait des biscuits apéritif et on s’enfilait une bouteille de Gyn avec du schweppes citron … Il y avait aussi la version pâtes au beurre et gruyère, pizza et bières !

« What did you expect ?! » On avait 19 ans bordel !

Puis vint le temps de la finesse (trentenaires des années 2000) et accompagné le plus souvent d’une troupe made in « Sex and the city », j’entends par là des copines de folie et un dandy, homosexuel s’te plait ! donc bien accompagné on grignotait des choses pas trop chers et buvait de l’Alsace… Quel producteur, quel domaine ?

« Fais pas chier ! De l’Alsace quoi ! »

Mais ça c’était avant…

Aujourd’hui les potes de 20 à 50 ans et plus encore (dans le lot il y a ceux qui bouffaient des pizzas en buvant une bière au vin d’Alsace) ont le palais expérimenté… Ils cherchent le bon, ils ne sont pas là pour se nourrir, faut pas déconner, trop vulgaire mais pour se régaler, exit la mal bouffe, le jambon cellophane et la chips lipidique…

« JP Coffe sors de ce corps ! »

T’as la pression maintenant quand tes potes viennent à la maison … putain de « Diner presque parfait » ! (Pour l’animation vous repasserez.)

Il faut donc faire du bon, du bien produit, du bien cuisiné aussi. Il faut donner à boire du bien fait, attention ! Va pas servir ton champ’ de supermarché… « Non mais Allo quoi ! »

Du coup, tu apprends et tu reconnais aussi qu’avec des bons vins, t’as pas la barre dans la tête le lendemain, t’es totalement frais et dispo pour gérer la p’tite famille… alors tu adhères et toi aussi quand tu vas chez tes potes tu fais la grimace devant le cubi de vin ou le bol de chips…

Pour la faim de groupe, un peu de générosité à l’italienne !

 Préparez une base à servir à toutes les sauces.

 Le pesto

Préparation originaire du nord-ouest de l’Italie, « pesto » vient de « pestare » qui signifie « écraser ». A base de Basilic frais (basilico genovese), de pignons de pin, d’huile d’olive, d’ail et de fromage râpé (pecorino romano et/ou parmigiano reggiano), c’est le pesto alla genovese

Pour vous en parler comme il faut c’est du côté de Floriana que tu dois aller.

A l’origine il s’utilise sur des pâtes, toutes autres utilisations seraient abusives. Toutefois, la cuisine étant aussi une affaire de goût personnel, j’aime m’inspirer de ce qui existe et le distiller un peu partout. La règle d’or étant qu’il ne faut jamais qu’un aliment masque le goût d’un autre, l’écrase, l’éclipse ou pire n’apporte rien au produit initial.

Un « pesto » de roquette

 photo(8)

Dans le pilon (et oui, ça se pilonne et rien d’autre) une poignée de roquette, 50 g de pignons, 50 g de parmesan, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Pilonnez et réservez.

Un « pesto » de tomates séchées et menthe

photo(9)

Dans le pilon, les feuilles de 2 branches de menthe, 6 pétales de tomates séchées, une belle poignée de graines de tournesol. Si les tomates ne sont pas à l’huile, ajoutez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Pilonnez et réservez.

Variation autour des deux pestos.

Tuiles de parmesan

photo(11)

Une poêle sur le feu (sans ajout de matière grasse), déposez tour à tour une cuillère à café de parmesan, aplatissez de sorte à former un rond et laissez cuire. Quand des petites bulles apparaissent, retirez la poêle du feu et laissez refroidir quelques secondes puis retirez les tuiles à l’aide d’une spatule (vous pouvez y mettre les doigts aussi) et déposez-les sur du papier sulfurisé. Pour leur donner une forme genre « petit panier »  vous pouvez les déposez sur un petit verre et attendre qu’elles durcissent.

Déposez-y une cuillère à café de pesto de votre choix et accompagnez d’un petit morceau de poulet rôti ou de jambon cru.

Pâtes au jambon cru italien et pesto de roquette

photo(10)

Faites cuire les pâtes, égouttez-les et assaisonnez de pesto de roquette, ajoutez quelques tomates confites, du jambon cru italien et un peu d’huile d’olive. Râpez du parmesan et assaisonnez avec un poivre de caractère (Tasmanie, de Madagascar…)

Autres propositions

Le pesto menthe/tomates séchées signera un accord parfait avec un gigot d’agneau rôti.

Le pesto de roquette parfumera à merveille un risotto au parmesan.

Les pestos pourront servir de fond de tarte aux légumes et se déguster sur des petits morceaux de pain frais frottés à l’ail.

Pour la soif

Sur une sélection de blancs…

Encore et toujours Le Grand Blanc du Domaine Milan

photo(16)

Quintaine de Pierrette et Marc du Domaine Guillemot-Michel

photo(15)

Les Grenouilles du Domaine Lemaire-Fournier  sur Vindicateur

P1010014

Le vin d’une italienne : Arianna Occhipinti et c’est Guillaume « Du Morgon dans les Veines » qui en parle le mieux